Restauration

Le premier objectif …

a été de ramener le bloc de rouille initial au plus près de ce qu’a été l’horloge au temps de sa splendeur. Pour cela, il a fallu en prévoir les parties manquantes et imaginer comment elles pouvaient s’intégrer harmonieusement à l’œuvre réhabilitée.
Le principal défi sur le plan chimique consistait à éliminer puis à neutraliser la rouille et l’oxydation sur les métaux, l’horloge étant essentiellement composée de fer et de laiton. Il s’agissait ensuite de rendre aux parties métalliques leur état de surface en préservant au mieux le métal d’origine et leurs fonctions mécaniques.

L’assemblage des pièces mixtes et la finesse des dentures ne permettaient aucune abrasion.

Le travail devait donc se faire à la main ou au tour.
Le produit miracle n’existant pas, Thierry Gibernon compose lui-même ses solutions de lavage.

 

4 - L'ATELIER, b. Activités - services spé

Pour atteindre le résultat souhaité…

il doit comprendre la nature du matériau et l’origine de sa dégradation, en fonction de quoi il compose le bain adéquat. Le processus s’effectue en plusieurs phases, chacune agissant sur un type de résidu. Cela demande du temps, de la vigilance et de la patience.

 

Collection - Horloge Glass - Restauration (à rajouter à la photo des mêmes pièces)

.